Les Amish ne connaissent pas de cas d’autisme !




Les personnes étrangères à la communauté de la santé alternative sont souvent stupéfaites de constater que l’autisme n’existe pas chez les Amish.

 
Les Amish ne font pas l’expérience de l’autisme ni même d’autres troubles de l’apprentissage qui affligent notre société technologique. Ils vivent dans une société qui vit avec des technologies et des idéaux dépassés, du moins par rapport aux norme contemporaines.

Leur régime alimentaire se compose de produits biologiques, frais, cultivés localement et bien sûr, ils n’entrent pas dans les routines de vaccination instituées. A la consternation des grands médias et de l’Institution médicale, ce mode de vie maintient un peuple en bonne santé, exempt de toutes nos maladies chroniques. Les maladies cardiaques, le cancer et le diabète sont pratiquement inexistants dans les villages Amish. N’y interviennent pas non plus bien sûr, nos médicaments modernes à base de chimie de synthèse, aliments transformés chimiques, OGM (produits génétiquement modifiés), ni bien sûr, les vaccins.


Comment est-ce possible que ceux qui sont dépourvus des soi-disant « miracles » de la médecine orthodoxe soient en meilleure santé ? La vérité sur la santé, la médecine, les médicaments et la façon dont ils s’influencent mutuellement est devenue dérangeante pour certaines personnes très puissantes.

Il y a eu 3 (oui, trois) cas vérifiés d’autisme chez les Amish, et deux de ces enfants ont été vaccinés. Aucune information n’est disponible au sujet du troisième enfant, qui lui-même est susceptible d’avoir été vacciné. La forte corrélation entre les vaccinations et l’autisme devient indéniable, sauf si vous travaillez pour l’institution médicale (sociétés pharmaceutiques), le gouvernement ou les sociétés de publicité appelées médias grand public.

Les partisans du statu quo soutiennent en fait que les Amish doivent avoir un super-gène qui les rend immunisés à l’autisme. Leur argumentation « rationnelle » énonce que l’autisme doit venir d’un certain type de défaillance génétique, qui attaque le cerveau selon les affiliations religieuses. C’est vraiment là, toute la science de la F.D.A. (Food and Drug Administration) et de l’A.M.A. (American Medical Association) dans toute la puissance de sa gloire. Les promoteurs de vaccins sont prêts à épouser n’importe quelle explication ridicule, tant qu’ils n’ont pas à accepter le fait que leur industrie est à l’origine des maladies chroniques. Grâce à leur aide, les enfants des Etats-Unis ont un risque étourdissant de 2 % de développer l’autisme, et ce pourcentage est en croissance rapide.

Les Amish sont constamment malmenés par les autorités sanitaires, qui tentent de les convaincre de faire vacciner leurs enfants. Alors que la plupart des Amish refusent toujours de faire vacciner leurs enfants, une petite minorité commence à succomber aux tactiques alarmistes. Et cela continue en dépit du fait que les responsables de la santé n’ont aucun droit de frapper à la porte des gens ni de les malmener pour qu’ils acceptent des « médicaments ». Si davantage d’Amish se font vacciner, les taux d’autisme vont s’élever. Heureusement, la majorité des Amish soutiennent toujours que les vaccinations sont contraires à la volonté de Dieu, et c’est assez intéressant car cela semble être très bénéfique pour leur santé.

Beaucoup des virus contre lesquels les enfants sont vaccinés ne sont plus en circulation. Pourtant, les tactiques de peur insufflées par les médias ont conduit des parents effrayés à vacciner tout de même leurs enfants contre ces virus. L’un de ces virus est celui de la polio. Le Dr Sherri Tenpenny a rapporté que le cas le plus récent enregistré en Occident était au Pérou en 1991. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a déclaré l’Occident exempt de polio en 1994. Ces chiffres si embarrassants ne sont pas mentionnés par les médias grand public, les médecins, ni l’American Medical Association.

Le 14 octobre 2005, les médias ont déclenché une vague d’hystérie lorsque la souche vaccinale du virus de la poliomyélite a été retrouvée dans les selles de quatre enfants Amish. Les médias ont tout d’abord refusé de mentionner qu’il s’agissait de la version chimiquement inactivée, qui ne se trouve qu’à l’intérieur du vaccin donné par voie orale. Cela signifie que la source de l’éclosion de ce virus était le vaccin lui-même. La situation a été exploitée de manière sensationnelle pour terroriser les parents qui avaient évité les vaccins.

Les horreurs de la polio ont été grandement aggravées par l’ablation des amygdales, mode généralisée de l’institution médicale, alors que les amygdales sont le seul organe qui produise des anticorps contre la polio. A peu près à la même période, la nouvellement créée FDA a commencé à supprimer l’utilisation de l’argent dans les médicaments, alors qu’il s’agissait de la seule substance assimilable en toute sécurité connue pour tuer les virus (tels que la polio). Finalement, la « solution » que l’industrie voulait, à savoir le vaccin, fut produite au moment où l’épidémie se terminait de façon naturelle, de telle sorte que le crédit puisse en être attribué au vaccin de l’industrie. Tout cela fut orchestré pour manipuler les masses et leur faire acheter les vaccins, la radiothérapie et la chimie « pour la santé ».

« Au cours des épidémies de polio, il a été constaté que les personnes auxquelles on avait retiré les amygdales étaient 3 à 5 fois plus susceptibles de développer la paralysie…  Beaucoup suggéraient à l’époque que la polio était une maladie iatrogène [causée par l’institution médicale]… nous avons provoqué des milliers de cas de paralysie. Nous n’avons pas provoqué la polio, mais nous avons transformé des personnes qui auraient guéri d’une maladie virale en personnes affligées d’une maladie paralytique ».

– Dr Mark Donohoe

Avec les vaccinations, nous transformons des personnes qui peuvent avoir eu des infections qui renforcent naturellement leur système immunitaire, comme la grippe ou la varicelle, en des personnes souffrant d’affections bouleversant toute leur vie, comme l’autisme. Aucun des enfants Amish qui avaient la polio dans leurs selles n’a été affecté de paralysie ni d’autres symptômes horribles. Cette conclusion heureuse à leurs infections est probablement due au fait qu’ils n’ont pas bénéficié des « miracles » de la médecine allopathique.

Sources: macedoniaonline / realfarmacy / sante-nutrition




Vous avez aimé cet article :


A Découvrir Aussi

Détruisez les 1.5 millions d’acariens qui vivent dans votre lit avec un seul geste seulement Lire l'article

Le selfie plus dangereux que les requins ! Lire l'article

20 utilisations du quotidien avec du Coca-Cola Lire l'article

8 postures de yoga faciles pour soulager la douleur sciatique en 16 minutes ou moins ! Lire l'article

Etes-vous faits l’un pour l’autre ? Faire le test

Cette femme a perdu 370 kilos : le résultat est à couper le souffle ! Lire l'article

Vous pensez toujours que votre journée est horrible ? Regardez ces 16 photos qui prouvent qu’il y a pire que vous ! La 7 est culte ! Lire l'article

Parle-t-on dans mon dos ? Lire l'article

As-tu le QI d’un génie ? Lire l'article

Quelle grande épreuve t'attend ? Faire le test

Chargement en cours...